JLM vient encore de faire une déclaration fracassante cet après-midi. « Tout le monde est un peu partagé entre le respect de la présomption d’innocence et le fait qu’on est quand même excédé par cette situation», a dénoncé Jean-Luc Mélenchon sur BFTMV. «Dès qu’on aborde le nom du candidat de la droite, non seulement des gens manifestent leur hostilité, mais en plus leur ironie. Les gens éclatent de rire, les gens n’écoutent plus rien, on ne peut plus parler, et ça ce n’est pas bon pour la démocratie», a déclaré le candidat.

Mais de quoi se plaint Mélenchon ? Que le candidat de la tornade libérale anti-salariés, celui qui veut dégommer 500.000 fonctionnaires, porter la retraite à 65 ans minimum, faire travailler 37-39 heures payées 35, supprimer l’ISF, privatiser la Sécu et contrôler les syndicats, soit mis à nu, lui et ses privilèges de classe, cela trouble Mélenchon.

Pénalement condamnable ou pas, Fillon est politiquement cramé et tous les travailleurs de ce pays ne peuvent que s’en réjouir ! Et si la masse des gens en rient, c’est bien parce qu’ils font le lien entre privilèges et politique anti-sociale de choc.

Mais voila, Mélenchon fait partie de ceux qui sont « excédés par cette situation » ! Pourquoi ?

Parce que le prestige du monarque constitutionnel de la 5eme République est entamé ? Prestige qui exigerait un respect solennel étendu à ceux qui candidatent à la fonction ?

Qu’est-ce qui empêche Mélenchon, lui qui ne manque pas une occasion vis à vis de Hamon ou Jadot, d’en profiter pour charger la barque de Fillon en soulignant la continuité des pratiques népotiques et des objectifs anti-sociaux du croisé libéral-catholique de la Sarthe ?

Serait-ce que la désacralisation de la Cinquième République, sa crise, « excède » Mélenchon ? Mais alors, la perspective de la 6ème République, c’est de l’enfumage ?

Ou serait-ce que Mélenchon craint que la dégringolade du candidat LR ne souligne davantage la possibilité de la présence au 2eme tour d’un candidat de gauche face à Le Pen ? Possibilité qui exige d’abord l’unité contre Le Pen, Fillon et Macron !

16-02-2017

OD