Automne catalan sous haute tension

Catalogne – Automne 2018 – Liberté pour les prisonniers politiques catalans

Le 11 septembre dernier, la première  fête nationale de Catalogne, la Diada, organisée après la proclamation de la république, n’a pas été une célébration festive. Un million de personnes a rempli l’avenue Diagonal de Barcelone. Un million de manifestants pour exiger la liberté dʼOriol Junqueras, Raül Romeva, Carme Forcadell, Dolors Bassa, Quim Forn, Josep Rull, Josep Turull, Jordi Sànchez et Jordi Cuixart et pour réclamer que tous les exilés, militants politiques ou sociaux, musiciens ou animateurs culturels, puissent rentrer chez eux.

L’Assemblée Nationale Catalane et les « Omnium cultural », organisateurs de la manifestation, étaient  assurés d’une réponse massive à leur appel. L’immense succès de la Diada est une confirmation de la volonté démocratique de « faire la République Catalane ». C’est aussi une protestation contre la répression et la diminution des droits sociaux que poursuit, sous Pedro Sanchez, l’État Espagnol. Le ministre de l’intérieur avait annoncé qu’il envoyait 600 policiers anti-émeute, qualifiés par la déléguée du gouvernement espagnol en Catalogne, Teresa Cunillera, « de dispositif habituel pour couvrir les absences pendant la Diada ».

Chacun comprend que la photo de manifestants entourés de policiers armés est fabriquée pour installer un climat de peur qui dissuaderait de participer aux mobilisations à venir. Car le succès de la Diada est un encouragement pour tous les militants indépendantistes à préparer un « Tardor d’alt voltatge », un automne sous haute tension :

– La prochaine mobilisation attendue est l’anniversaire du 1er octobre. Un jour qui passera à lʼhistoire puisqu’une majorité de Catalans ont exprimé dans les urnes qu’ils voulaient, non seulement pour leur pays mais aussi pour les peuples d’Espagne, la fin du règne des Bourbons. Cette journée doit être la propriété de tous. L’objectif des défenseurs de la république étant de multiplier les actions décentralisées en occupant les écoles et les rues dans l’esprit de renouer avec la mobilisation du 1er octobre 2017 lors de l’organisation du vote.

 – Un autre rendez-vous est pris pour le 27 octobre, premier anniversaire du jour où la majorité du Parlement de Catalogne a approuvé la constitution d’un état indépendant et proclamé la république.

– De plus, cet automne devrait voir le début du procès des prisonniers politiques catalans, la date pourrait en être retardée de quelques mois. Mais les indépendantistes catalans sont prêts à maintenir les mobilisations le temps qu’il faudra pour que les prisonniers politiques soient libérés et que les exilés puissent rentrer.

LN & LM, 17-09-2018

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Catalogne, Libertés démocratiques, Répression. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.