Discussion sur la situation présente – Invitation reçue le 13-12-2019

  • Date : 12 décembre 2019
  • Pour : APLS, ARC/NPA, CCR/NPA, CGT frondeurs RATP, GR, groupe Révoltes, UPC
  • Objet : combat commun pour la grève générale et l’auto-organisation

Camarades

Le gouvernement actuellement à la tête de l’État bourgeois tente d’infliger une nouvelle défaite à la classe ouvrière avec son projet contre les retraites facilité par la collusion de toutes les bureaucraties syndicales (présence au COR et au CESE, négociation depuis plus d’un an du régime unique à points, journées d’action…).

Vous avez pris position pour la grève générale jusqu’au retrait (la voie qui permettrait de gagner) et pour l’auto-organisation (assemblées démocratiques, élection de comités, centralisation de comités, autodéfense des grèves et des manifestations…). Des initiatives allant dans ce sens ont été prises : motions de l’AG de Lyon du 5 décembre, de l’AG de Reims du 10 décembre, comité de grève RATP à Vitry…

La bourgeoisie est centralisée, les appareils traîtres du mouvement ouvrier sont centralisés, comme l’a prouvé l’opération stalinienne menée par la direction de la CGT contre le comité de grève de Vitry, même les organisations centristes (LO, NPA, POID, POI, UCL…) qui les protègent sont centralisées. Mais il n’existe pas d’organisation prolétarienne révolutionnaire à l’échelle nationale.

Sans tarder, il faut unir dans l’action les groupes qui prennent au sérieux leur position pour la grève générale et l’auto-organisation. À cette fin, nous vous proposons de nous rencontrer le samedi 14 décembre.

Aucune travailleuse consciente, aucun travailleur ne saurait admettre d’entériner la dispersion et la division des rares forces qui se prononcent pour la grève générale et la démocratie ouvrière.

Ce front pour l’action, si nous parvenons à le réaliser, devrait conduire à examiner les possibilités de rassembler durablement nos forces dans une organisation communiste à l’échelle de tout le pays, ce qui ne peut se faire que sur un programme international inspiré de la Ligue des communistes, de l’Internationale communiste du temps de Lénine, de la 4e Internationale du vivant de Trotsky.

Avec nos salutations communistes internationalistes,

Direction nationale du Groupe marxiste internationaliste

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Discussion, Documents, France, Grève générale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Discussion sur la situation présente – Invitation reçue le 13-12-2019

  1. tervidesert dit :

    Bonjour autant je suis d’accord que l’état bourgeois est centralisé et même très puissant, autant je reconnais aussi que les directions syndicales sont centralisées et très souvent malfaisantes, mais elles sont issues d’élections internes des syndiqués, ce qui complique les choses, autant je suis d’accord pour dire que le PS est traitre et cela depuis fort longtemps ( 1914 ?), autant je reconnais que l’ère stalinienne a cassé les reins de la révolution prolétarienne en Europe, notamment en Allemagne dans les années 20, autant je reconnais que Staline avec les goulags, la police politique et la collectivisation forcée absurde a brisé, détruit les rêves socialistes des prolétaires et ceci pour longtemps tout en facilitant oh combien la pénétration de l’idéologie bourgeoise du chacun pour sa gueule et après moi le déluge, autant je trouve inacceptable la formulation visant LO, le NPA, etc. Je suis d’accord que bien des critiques sont à faire aux groupes radicaux, libertaires, trotskystes, ou maoïstes, mais cibler leur centralité me fait doucement rigoler, c’est même une critique importante que je ferais, la non centralisation du travail de terrain réellement fait et il est stupide de leur faire le procès d’intention du renoncement à la révolution et à la perspective d’une société non capitaliste. On peut aussi critiquer les dérives électoralistes bien présentes à Ensemble, on peut ajouter que le mouvement écolo actuel est petit bourgeois à tendance bourgeoise, pour moi c’est une évidence, mais si on veut préparer vraiment l’affrontement victorieux des masses populaires contre les capitalos, alors on doit aussi, en plus de la présence incontournable sur le terrain, dans les mobilisations populaires à commencer depuis plus d’un an avec les Gilets Jaunes, mais pas que, trouver les moyens de discuter vraiment avec les groupes radicaux, ce qui ne commence évidemment pas par une dénonciation grotesque. Ce texte est à la fois un appel à la lutte respectable et à la fois une critique juvénile, infantile, adolescente des éléments utiles dans la réalité existante.
    Un vieux, Gilet Jaune du début à aujourd’hui, par ailleurs adhérent de la 4, tout à fait conscient des critiques à faire à la 4 telle qu’elle existe aujourd’hui. SI VIS PACEM PARA BELLUM

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.