Golounov : leçons d’un recul du pouvoir russe.

Dernière minute. Quelques heures après la mise en ligne de cet article on apprenait que plusieurs centaines d’arrestations ont été opérées dans une manifestation ce jour à Moscou, aux mots-d’ordres démocratiques comprenant la protestation contre l’opération « Golounov » et la libération de Sentsov.

 

Les choses sont allées vite. Yvan Golounov arrêté et maltraité en prison, une forte et rapide mobilisation, russe et internationale, s’est déclenchée. Fait sans précédent, trois quotidiens russes, Vedomosti, Kommersant et MBK, sortent une Une « Nous sommes Golounov ». Le festival de cinéma de Sotchi se lève.

Hier mardi, après que Golounov ait déjà été sorti de prison et mis en « résidence surveillée », voila que les poursuites sont arrêtées. Notons au passage que des juristes ont fait savoir que, dans le cas de son arrestation comme dans d’autres cas précédents, le poids de la drogue « trouvée » par la police correspond exactement, au gramme près, à la quantité nécessaire à une poursuite pénale …

Cette disculpation et cette reculade complète, véritable tête-à-queue des « organes », participent vraisemblablement d’affrontements internes à l’appareil d’État. Le ministre de  l’Intérieur a annoncé la mise à pied des responsables policiers de Moscou et du secteur où s’est produit cet « incident ». Simultanément, le responsable de Mémorial pour la Tchétchénie, lui aussi en prison depuis un certain temps pour la détention d’une quantité de drogue calibrée au gramme près, a bénéficié d’une « libération conditionnelle ». D’autre part, la rédaction du site « Snob » a été « visitée » et … détruite.

Il n’en reste pas moins que cette reculade sur une question démocratique porte un coup à la « liberté de l’arbitraire » du pouvoir russe. Ce coup s’inscrit dans le contexte créé par les manifestations massives provoquées par le projet poutinien de recul de l’âge de départ à la retraite, qui l’avait conduit à un recul très partiel (âge de départ des femmes porté de 55 à 60 ans et non plus 63 ans pendant que celui des hommes a été porté de 60 à 65 ans … soit l’espérance de vie). Coup de sifflet social puis coup de sifflet démocratique : Poutine attention !

Voila qui doit encourager à reprendre la lutte pour la libération des prisonniers politiques en Russie, dont les ukrainiens Oleg Sentsov et Alexandre Koltchenko.

Cet article a été publié dans Libertés démocratiques, Répression, Russie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.