Benalla au Tchad : du grave, du lourd, du Macron !

Alexandre Benalla, auditionné par la commission d’enquête sénatoriale, pour la seconde fois, a refusé de répondre à la plupart des questions, invoquant, défense de rire, la « séparation des pouvoirs », une mise en examen pour ses passeports diplomatiques étant survenue (opportunément ? ) juste avant cette audition.

Il a affirmé n’avoir aucun lien avec l’oligarque russe Iskander Makhmudov, ce que confirment son complice Vincent Crase (qui, lui, ne peut nier en avoir !) et l’officine officieuse Sputnik !

Et il a affirmé n’avoir « plus de contacts » avec « la présidence » depuis le … « 24 décembre » : un cadeau du père Noël !

La commission d’enquête sénatoriale est à peu près, un comble qui mesure l’ampleur de la décomposition des institutions de la V° République, l’un des seuls lieux d’activité pouvant encore porter le nom de « parlementaire » en France ! N’en demandons toutefois pas trop à nos sénateurs : ils ne sont pas allés jusqu’à aborder de plein pied les affaires africaines de Benalla.

Un important article d’un ancien haut fonctionnaire français, lié à des milieux oppositionnels tchadiens, Thomas Dietrich, paru dans Libération le 21 janvier, expose des faits gravissimes. On pouvait se demander à quels investissements étaient destinés les 250 millions pour lesquels Benalla était allé voir Déby, 15 jours avant Macron. Il est venu le voir en compagnie d’un homme d’affaire israélien, Hababou Solomon, pour mettre en place une société d’exploitation massive des gisements aurifères du Tibesti, au Nord du Tchad, à capitaux principalement qataris, qui rétrocédera 35% des bénéfices au clan Déby personnellement. Un mois et demi auparavant, le bourg de Kouri Bougoudi était bombardé et d’autres localités de population toubou attaquées, ainsi que les campements d’orpailleurs « sauvages ». En effet, le BRGM (Bureau des Recherches Géologiques et Minières, organisme d’État français) a fait état début septembre de l’existence de gisement aurifères considérables au Tibesti. Remontons encore quelques mois en arrière : en février 2018, Déby était menacé par une grève des fonctionnaires, l’État étant en faillite, et il s’en sortait par une aide de la banque Rothschild et, d’autre part, on voyait une aide militaire française considérable se déployer pour assister l’armée de Déby au Tibesti déjà : logistique, transports, soins médicaux, espionnage radar.

Nous avons là une « Opex » (opération extérieure de l’armée française) qui ne dit pas son nom, qui ne vise pas des djihadistes alors qu’officiellement ce sont eux les ennemis, mais qui assiste un dictateur corrompu dans sa mainmise sur le Nord de son pays, et les gisements aurifères mis en évidence par l’aide française, en tuant, chassant et bombardant les populations toubou, provoquant en retour une nouvelle guérilla dont la Libye disloquée est la base arrière.

Cette intervention militaire officieuse donne son cadre à la visite de Benalla à Déby : c’est sur les territoires ainsi mis au pas que les amis affairistes proche-orientaux de Benalla sont venus, avec lui, mettre au point le monopole d’exploitation et la répartition de la rente (ne doutons pas que chacun a sa part). Idriss Déby passant, surtout depuis la gabegie totale en Centrafrique et la chute de Compaoré au Burkina, pour le meilleur ami de la France en Afrique …

De fait, il est le meilleur ami de Macron et de Benalla en Afrique !

D’autre part, selon un article paru dans Mediapart le 16 janvier, Benalla a été grassement payé, en août et septembre dernier, par une société de sécurité créée juste auparavant, animée par un ancien militaire servant d’ « agent de protection » à l’oligarque proche de Poutine, Iskander Makhmudov : lui-même, son complice Crase (et Sputnik !), ont donc amusé le Sénat sur ce point.

Celui dont Macron, qui peine visiblement à s’en séparer, voulait faire le chef de sa garde prétorienne (on l’imagine actuellement, à la tête de pelotons de la Bac, en train de se faire des gilets jaunes ? …), est donc en relation au moins indirecte avec la haute oligarchie russe et, dans le même temps, il a négocié un contrat pour des affairistes proche-orientaux avec le dernier grand allié de la France en Afrique, un dictateur corrompu, contrat dont la mise en œuvre passe par la mise au pas voire l’éviction des populations dans la région concernée, laquelle éviction a commencé depuis un an, avec l’aide active de l’armée française.

  • Justice pour le Tibesti !
  • Benalla en prison !
  • Macron doit rendre compte !
  • Arrêt des opérations militaires françaises en Afrique !

Le 23-01-2019.

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Afrique, France, Répression. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Benalla au Tchad : du grave, du lourd, du Macron !

  1. Ping : Dehors Macron : un mot d’ordre démocratique en France comme au Tchad ! | Arguments pour la lutte sociale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.