Dehors Macron : un mot d’ordre démocratique en France comme au Tchad !

Mirage français atterrissant au Tchad – Décembre 2018 (DR)

« L’implication de Paris se fait beaucoup plus voyante, létale et totalement assumée. » écrit Le Monde de ce jeudi 7 février à propos des bombardements opérés par l’armée française depuis, en fait des mois, mais qui sont donc beaucoup plus visibles, plus criminels et plus cyniques que jusque là, autrement dit que l’on ne peut plus cacher.

Selon Matignon, c’était à la demande du dictateur Idriss Déby, grand ami de Manu Macron et d’Alex Benalla.

Tout laisse à penser que le dictateur s’estime en danger. Rien n’indique qu’il s’agisse de lutte contre le djihadisme, motif officiel de la nouvelle montée en puissance militaire française en Afrique. Mais bien d’une vraie menace contre Déby se conjuguant en effet à la crise interne de son frêle État dans un contexte de révolte de la jeunesse et de grèves des écoles.

Et puis il y a la question que Le Monde ne pose pas mais que tout démocrate devrait poser immédiatement : ces raids visent-t-ils à « nettoyer »‘ le secteur du Tibesti dont le barbouze de Macron en free-lance Benalla a négocié la concession à une mafia aurifère moyennant un pourcentage pour la bande à Déby ?

Ces derniers jours, on a commencé enfin, en France, à saisir que l’affaire Benalla a de très très lourdes implications « russes ». Mais ces implications africaines et tchadiennes signifient des morts, une « implication létale » comme l’écrit en ce jour Le Monde.

Voila qui entre en résonance, certes, avec le mot d’ordre « Dehors Macron ». Avec une raison supplémentaire : stop au soutien au tyran Déby ! Stop aux bombardements sur le Tibesti !

Mais voila qui justifie aussi la nécessité de juger ces gens-là. D’une vraie démocratie, en France et en Afrique, qui ait la légitimité de les juger.

07-02-2019.

Voir aussi notre article du 23 janvier 2019 :
Benalla au Tchad : du grave, du lourd, du Macron !

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Afrique, France, Guerre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.