A propos de deux appels nationaux… Nous avons un besoin de clarification politique pour lutter, par Robert Duguet

Nous avons un besoin de clarification politique, car nous voulons savoir où nous allons. En ce moment commencent à circuler deux appels nationaux, qui, les deux posent la question de la recomposition. Par souci de donner tous les éléments à ceux et celles qui me lisent, je joins les deux appels avec la liste de leurs signataires respectifs.

1-Front Commun se prononce pour « construire une force politique en commun » et fait référence à un appel qui avait réuni 10 000 signatures pour la campagne présidentielle de Jean Luc Mélenchon, tout en déplorant que ce qui s’était concentré sur la candidature à la présidentielle ne se retrouve pas à la législative. On peut lire cette phrase d’une extrême ambiguïté : « Mais nous avons échoué à obtenir le même résultat pour les législatives et éviter ainsi des candidatures fratricides de cette gauche-là. » J’ai retourné cette phrase dans tous les sens. Cela veut-il dire que les candidatures « fratricides » qui faisaient référence à la gauche et au rassemblement de la gauche, en respectant les identités de chacun et en appelant à voter pour le candidat de gauche le mieux placé contre Macron, sont responsables de l’échec à la Législative ? Cela veut-il dire – pour prendre un exemple actuel qui fait polémique – que la gauche Corse qui se rassemble sur un programme social clairement à gauche contre les nationalistes, est une candidature « fratricide » ? Poser ces question c’est commencer à y répondre.

L’appel Front Commun a une fonction dans la situation actuelle : nous savons qu’il y a dans l’organisation de France Insoumise (qui n’est pas si « gazeux » que cela), un espace dédié aux organisations politiques qui soutiennent FI et la stratégie présidentielle de Mélenchon.  On y trouve des cadres politiques venus du PCF (courant Francis Parny et pour nous locaux l’ex-responsable du PCF sur le Val d’Yerres Françoise Quainquart), une partie d’Ensemble et … le POI lambertiste qui s’est singularisé dans la dernière période par son soutien aux négociations de Maillys avec Macron sur les ordonnances liquidatrices du droit du travail.

Si l’on regarde la liste des signataires, on y retrouve en particulier le nom de Roger Martelli, principal animateur de la revue Regard, et qui a mené la bataille avec Clémentine Autain, pour qu’ Ensemble rejoigne l’espace politique de FI.

L’appel Front Commun ne fait aucune référence à la gauche et à sa pluralité actuelle, au besoin de rassemblement décidé par des citoyens librement auto-organisés sur des objectifs concrets précis. La conclusion du texte est on ne peut plus claire : « nous allons ouvrir un espace de dialogue sur les enjeux du rassemblement politique nécessaire, ainsi que sur la forme et les finalités de la « force commune » à créer. » Qui ouvre l’espace en question ? Qui le contrôle ? En fait on nous engage à entrer dans l’espace politique de FI.

2-En revanche L’appel passerelles correspond mieux à ce que nous voulons mettre en œuvre dans le Val d’Yerres. Je ne cite que deux courts extraits :

« Rassemblons-nous partout dans des collectifs unitaires de la gauche sociale, écologiste, intellectuelle ou culturelle. Toutes les forces peuvent y contribuer ! »

Ou encore :

« Sans attendre, nous constituons un comité de liaison ouvert, pluraliste. Nous publierons un bulletin de liaison reprenant initiatives locales, nationales, débats contradictoires … Il sera enrichi au fur et à mesure. »
S’il s’agit de s’inspirer de ce que font les collectifs locaux, qui d’ores et déjà existent dans un certain nombre de localités, nous ne pouvons qu’y souscrire. S’il s’agit de coordonner cette action en permettant l’échange à l’échelon supérieur, c’est encore mieux. Que revive la démocratie et l’auto-organisation des citoyens librement associés. C’est une leçon que nous donnent aujourd’hui la jeunesse et les ouvriers catalans dans leurs comités de défense de la République (CDR) ! En France on ne reconstruira rien sans cet espace pluraliste et démocratique pour sortir du temps de la décomposition de la gauche traditionnelle. Le combat pour une constituante souveraine et pour une nouvelle République ne se fera pas sans une intervention politique des salariés et de la jeunesse « en ce lieu où se règle ses propres destinées » (Léon Trotsky à propos des révolutions russes).

3-En fait, pour ma part c’est la conclusion que je tire, ces deux appels traduisent deux orientations politiques différentes. Cela ne sert à rien de vouloir gommer les différences. L’une, celle de FI a conduit à la défaite des législatives : quand on a recueilli 7 millions de voix à la présidentielle, ce n’est pas une victoire que la gauche sorte de l’épreuve avec 2 petits groupes parlementaires, représentation bien inférieures à ce que représentent les 7 millions. L’autre reste à mettre en œuvre : ce n’est pas le ralliement à un chef suprême, mais un travail d’auto-organisation patient à mener. Et cela ne sera pas simple.

Notre article 2 des statuts de notre association, l’Espace citoyen du Val d’Yerres, stipule :

« Elle regroupe ceux et celles qui veulent réfléchir et participer à l’élaboration des principales mesures qui permettraient de sortir de la crise économique, écologique et sociale dans laquelle le capitalisme a plongé la société. »

Là est notre boussole. Tout ce qui permet de faire converger les forces sociales et politiques vers ce but est bon à prendre. Tout se clarifiera par la démocratie.

Comme aimait le dire Rosa Luxembourg : « La liberté, c’est toujours la liberté de celui qui pense autrement »

 


L’appel dit « Passerelles »
Les propositions  d’alternatives sont présentes dans la société.

Le rejet massif de la loi El Khomri en 2016 reste prégnant. Il conduit au rejet des ordonnances anti sociales qui vont aggraver la casse du droit du travail. Le social reste au cœur des préoccupations d’une majorité de jeunes, de salariés, de retraités.

La mise en cause des APL, des emplois aidés, l’augmentation de la CSG ont été rejetées dès cet été. La baisse de popularité d’un Président élu par défaut s’explique d’abord par cette réalité.

Quant aux attentes en termes de transition écologiste, de démocratie, de solidarité avec les migrants … elles risquent, sans aucun doute, d’être tout autant balayées.

Rassemblons-nous partout dans des collectifs unitaires de la gauche sociale, écologiste, intellectuelle ou culturelle. Toutes les forces peuvent y contribuer ! Que l’on ait ou non des attaches partisanes, que l’on soit salarié, jeune, retraité, sans emploi, intellectuel, artiste … socialiste, communiste, écologiste, insoumis … syndicaliste, associatif, féministe, membre d’organisations de jeunesse … Le ciment de notre force c’est la volonté de vivre mieux, de transformer ensemble notre société.

Sans attendre, nous constituons un comité de liaison ouvert, pluraliste. Nous publierons un bulletin de liaison reprenant initiatives locales, nationales, débats contradictoires … Il sera enrichi au fur et à mesure.

Sans attendre, nous appelons à la mobilisation sociale avec les organisations syndicales, de jeunesse, de retraités, de précaires ou de privés d’emploi. Nous appelons à rejoindre toutes les initiatives unitaires.

Ensemble, nous pouvons et nous devons construire une nouvelle gauche écologiste et sociale de demain.

Celle-ci se doit d’avoir comme objectif d’améliorer le niveau de vie et des conditions de travail de nos concitoyens, de privilégier l’intérêt des salariés à celui de la finance, de défendre et de développer les services publics, d’imposer un développement écologique et pérenne respectueux de l’Homme et de notre planète, de lutter pour l’égalité et l’accès aux droits de toutes et tous, de développer les solidarités locales, nationales et internationales …

La politique de ce gouvernement est clairement de droite.
Face à cette imposture, nous appelons à une convergence d’actions permanentes des forces de gauche, associatives, écologistes … et du mouvement social. Une telle convergence redonnerait confiance.
Ce qui manque pour défaire ce gouvernement c’est la perspective d’une alternative majoritaire. À partir de forces dispersées, cette perspective existe ! Nous voulons œuvrer à son rassemblement.

Nous appelons chacune et chacun à prendre l’initiative, à agir et débattre.

Nous sommes une force mais nous avons besoin de passerelles de débats entre mouvements tant sur le plan politique, syndical qu’associatif ou citoyen  !

Premiers signataires :

Marie-Christine Aragon, Cons. Dép. Bayonne 3, Michel Angot, syndicaliste retraité,,Olivier Aslangul, BN de Nouvelle Donne, Marinette Bache, conseillère de Paris, R et S Guillaume Balas, député européen, Francine Bavay, Écologie sociale, Michel Bock, militant EELV, Jacques Boutault, maire du 2ème ardt Paris, EELV, Jean Claude Branchereau, Gauche Démocratique et Sociale, Patrick Brody, syndicaliste, Jean Claude Chailley, SG Résistance sociale,  Alain Coulombel, Bureau exécutif EELV,  Armand Creus, Ensemble ! Lyon, Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, Jean Pierre Dubois, militant des droits de l’Homme, Olivier Dupuis, syndicaliste,  Patrick Farbiaz, Écologie sociale,  Gérard Filoche, BN du Parti socialiste, Nadine Garcia, syndicaliste, Jean-Luc Gibelin, Vice-Président conseil régional Occitanie, PCF Anne Hessel-Lecarpentier, BN Nouvelle Donne,  Lucien Jallamion, République et Socialisme, Michel Jallamion, militant services publics, Conseiller régional IDF R&S-FdG, Marianne Journiac, République et Socialisme, Jean-Yves Lalanne, maire PS de Billère 64, Annie Lahmer, cons rég EELV Ile de France, Nicole Lozano, BN Nouvelle Donne, Jean Claude Mamet, Ensemble ! Philippe Marlière, politiste, Gus Massiah, altermondialiste,  Roland Mérieux, Ensemble !Jean François Pélissier, porte-parole d’Ensemble ! Loîc Pen, médecin urgentiste, Creil, Simone Sebban, BN Nouvelle Donne, Eric Thouzeau, Cons. Rég. PS Pays de Loire,  Hocine Tmimi, Adjt au maire de Vitry-sur-Seine et Cons. dép. 94 Stéphanie Treillet, Ensemble !  Guy Tresallet, syndicaliste, Maryse Tripier, sociologue,Marie Christine Vergiat, députée européenne,  Marie Pierre Vieu, députée européenne, PCF- GUE.


Le texte d’appel de Front Commun

Bonsoir,

Nous sommes désormais plus de 2500 insoumis, communistes, socialistes, écologistes, libertaires, syndicalistes, féministes, altermondialistes, etc., membres ou non d’un parti. Nous voulons construire une force politique en commun pour transformer la société. Tel est notre objectif.

Ce sont près d’une centaine à avoir pris l’initiative de lancer un appel à la convergence et à la création d’un large cadre de rassemblement politique, une force commune. C’est cet appel désormais soutenus par plus de mille signataires que nous vous invitons à lire, à signer et à partager : http://www.frontcommun.fr.

Cet appel fait suite à celui lancé voici un an pour des candidatures communes de la gauche de transformation sociale – celle qui ne s’est pas convertie au libéralisme – aux élections du printemps dernier. Cet appel avait réuni plus de 10 000 signataires et a contribué à un certain rassemblement autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. Mais nous avons échoué à obtenir le même résultat pour les législatives et éviter ainsi des candidatures fratricides de cette gauche-là. Une très belle occasion de construire un front commun face au pouvoir actuel a été perdue. Aujourd’hui, le problème reste entier c’est pourquoi nous voulons à nouveau prendre l’initiative.

Parallèlement, et sur ce même site http://www.frontcommun.fr, nous allons ouvrir un espace de dialogue sur les enjeux du rassemblement politique nécessaire, ainsi que sur la forme et les finalités de la « force commune » à créer. Nous souhaitons que le plus grand nombre possible de signataires de l’appel y contribuent en nous adressant les contributions qui leur paraîtraient utiles.

A très bientôt.

Cordialement,

Les premiers signataires :

Adam Hélène (syndicaliste), Aguiton Christophe (militant altermondialiste), Ainardi Sylviane (députée européenne 1989-2004), Arvois Emmanuel (syndicaliste 13), Bagayoko Bally (maire adjoint Saint-Denis), Bascoulergue Alain (PCF 93), Bavay Francine (Ecologie sociale), Becker Emmanuelle (Conseillère de Paris), Bidet Jacques (philosophe), Billon Gérard (syndicaliste), Bontoux Françoise (PCF, militante féministe), Bontoux Jean-Pierre (ancien maire de Mitry-Mory), Borras Frédéric (Ensemble ! Haute Garonne), Borvo Cohen-Séat Nicole (sénatrice honoraire), Boursier Marie-Pierre (PCF), Brody Patrick (syndicaliste), Calaret François (Ensemble !), Caussarieu François (Ensemble ! Bearn), Chamoiseau Patrick (écrivain), Charansonnet Alexis (historien), Chartier Michèle (Ensemble ! Pays basque), Cluzel Agnès (PCF, militante antiraciste et altermondialiste), Cluzel Jean-Claude (PCF), Cohen-Séat Patrice (président d’honneur d’Espaces-Marx), Comolli Jean-Louis (cinéaste), Cossard Jacques (économiste), Cours-Salies Pierre (Ensemble !), Coustal François (animateur de Marxisme Analyse Débat), Drevon Jean-Michel (Ensemble !Rouen), Duffour Michel (ancien ministre), Duparc Jean-Paul (enseignant, PCF 06), Dupuis Chantal (Ensemble ! Pays basque), Dutoit Frédéric (ancien député), Duquesne Laura (étudiante), Farbiaz Patrick (Ecologie sociale), Fath Jacques, Mazauric Claude (historien), Fourré Jean-Pierre (ancien vice-président de l’Assemblée nationale), Frize Nicolas (compositeur), Galin Bernard (Ensemble ! 94), Garo Isabelle (philosophe), Gauthier Sylviane (Ensemble ! 94), Gaillanne Fanny (Conseillère de Paris), Géminel Grégory (PCF), Génevée Frédéric (PCF), Gonthier-Maurin Brigitte (ancienne sénatrice), Grond Pierre-François (Ensemble !), Harribey Jean-Marie (économiste), Haudebourg Brigitte (Ensemble ! 72), Hayes Ingrid (animatrice nationale d’Ensemble !), Jacquaint Muguette (députée honoraire), Job Alain (Ensemble !), Jollet Anne (historienne), Joshua Manue (syndicaliste), Johsua Samy (conseiller municipal, Ensemble !13), Khalfa Pierre (économiste), Lagache Richard (éditeur), Lajaumont Stéphane (Ensemble !Haute Vienne), Landais Jean-Pierre (PCF 44), Lainé Raphael (Ensemble ! 69), Le Bronze Marcel (PCF 44), Leclerc Anne (syndicaliste et militante féministe), Leclerc Patrice (maire de Gennevilliers), Le Corre Hervé (romancier), Le Lann Yann (président d’Espaces-Marx), Lemaire Jean-Pierre (signataire France insoumise), Longérinas François (animateur de l’ESS), Luquet Jean-François (Ensemble ! Landes), Lyonnais Laurence (Ensemble ! Doubs, militante écologiste), Mamet Jean-Claude (Ensemble!), Mangenot Marc (économiste et militant associatif), Martelli Roger (historien), Martin Myriam (Conseillère régionale, porte parole d’Ensemble !), Marty Christiane (chercheuse, féministe), Massiah Gus (économiste), Masson Sonia (PCF), Meyroune Anna (PCF), Meyroune François (ancien maire de Migennes), Michaloux Charles (animateur de Marxisme Analyse Débat), Michel Claude (syndicaliste, membre honoraire du CESE), Migneau Monique (Ensemble ! 92), Mollaz Olivier (Ensemble !), Mordillat Gérard (écrivain, réalisateur), Morice Eric (maire adjoint La Courneuve), Mouly Frank (PCF 77), Moustard René (auteur), Petit Jean-Claude (compositeur, chef d’orchestre), Peytard Jean-Michel (signataire France insoumise), Pigeard de Gurbert Guillaume (philosophe), Poullaouec Tristan (sociologue), Poux Gilles (maire la Courneuve), Quilgars Jean-Pierre (syndicaliste), Ramonet Ignacio (journaliste), Roussey Christine (directrice d’association), Saint-Gal Nora (PCF), Salvaing François (romancier), Sargeni-Chetaud Isabelle (Ensemble ! Béarn), Tanguy Lucie (directrice de recherche honoraire CNRS), Testart Jacques (biologiste), Thiébaut Olivier ((Ensemble 89), Tricot Catherine (architecte), Vanderlick Nicolas (Ensemble ! Haute Vienne), Viguie Francis (Ensemble ! Montpellier), Voyant Josiane (militante associative), Weber Louis (éditeur), Zappi Laurent (syndicaliste).

Cet article a été publié dans France. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.