Maroc : des dizaines de milliers de manifestants, dans le Rif et dans tout le pays, se sont dressés contre le pouvoir et contre la hogra, après l’assassinat filmé d’un jeune vendeur ambulant, Mouhcine Fikri voulant protéger son étal, broyé par une benne à ordures.

Cette mort et ces manifestations font écho au grand mouvement qui, en Tunisie, fin 2010, s’est déclenché suite au suicide par le feu du jeune vendeur ambulant Mohamed Bouazizi.

Le message est net : les révolutions arabes sont toujours là, parce que la hogra est toujours là, et parce que la jeunesse, le peuple, veulent toujours s’en débarrasser. Partout, toujours, ils veulent la chute du régime, parce que c’est leur droit à la vie qui est en cause.

Au même moment, participant au gouvernement, les Tartuffes islamistes (rappelons que voici quelques semaines les auteurs d’une loi criminalisant l’adultère étaient pris en flagrant délit … d’adultère !) de l’appareil judiciaire prétendent incarcérer pour trois ans deux jeunes filles accusées de s’être embrassées. Nous appelons à signer la pétition pour leur libération : https://go.allout.org/fr/a/morocco/