« Dérives populistes dans le mouvement ouvrier hier et aujourd’hui », un livre de Robert Duguet

publié par Edilivre, décembre 2018

La grande crise des années 1930 conduisait hier au deuxième cataclysme mondial ; dans le mouvement ouvrier se développeront des courants populistes, dont les plus importants protagonistes finiront dans la collaboration avec Vichy et le nazisme. Passée l’embellie des 30 glorieuses, la social-démocratie, d’une manière générale le réformisme, a cessé de garantir aux populations laborieuses les conquêtes de civilisation acquises à la fin de la guerre. 

La dérive populiste, déjà inscrite dans une aile du nouveau parti socialiste de 1971, se manifeste aujourd’hui avec force : ironie de l’histoire qui voit un Jean Luc Mélenchon, qui a combattu durant 30 ans pour défendre l’identité socialiste, rallier aujourd’hui des positions populistes et nationalistes. L’histoire bégaie ?

Lire une présentation plus précise…