On sait maintenant que l’interruption en seconde mi-temps venait des Pussy Riots, pour la libération des prisonniers politiques dont nommément Sentsov.
L’une d’elle a fait un « tope là » avec Kilian Mbappé. La même a été filmée juste après son arrestation et on entend le flic, entre autres grossièretés, regretter de ne pas l’avoir choppée en 1937.

On sait une chose : elles ont des c …, elles.
La question ce soir, c’est Macron.
Le président français a fait dire ce matin par ses services à France info qu’il allait causer de Sentsov à Poutine et même qu’il allait peut-être le ramener en France avec la coupe !
ALORS ?