Lettre ouverte internationale de solidarité avec le Soudan et l’Algérie

Soudan – La révolution en marche pour imposer la démocratie et la justice sociale (DR)

Présentation:

Alors que ces dernières heures ont vu le sanglant visage de la répression militaire (au moins 108 morts décomptés et de nombreux blessés) de la junte soudanaise contre le formidable mouvement populaire pour la démocratie et la justice sociale qui, depuis des semaines, occupe les rues et les places et se concrétise aussi par des grèves massives dans différents secteurs, et a commencé à ébranler la structure du régime dictatorial, la rédaction d’Aplutsoc a pris connaissance et traduit le présent appel issu de plusieurs militants syndicalistes ou politiques du monde anglo-saxon.

Nous le portons à la connaissance de nos lecteurs et appelons à le signer et à le faire connaître largement pour déboucher sur le plus d’actions concrètes des organisations ouvrières en soutien aux mobilisations populaires au Soudan et en Algérie.

Source :

https://www.sudaneseprofessionals.org/en/international-open-letter-of-solidarity-with-sudan-and-algeria/

Appel au format PDF

LETTRE OUVERTE INTERNATIONALE DE SOLIDARITÉ

AVEC LE SOUDAN ET L’ALGERIE.

Des syndicalistes, des parlementaires et des militants ont lancé cette lettre ouverte pour construire la solidarité des travailleurs et du mouvement syndical du monde entier avec les soulèvements au Soudan et en Algérie.

Chers camarades,

Les révolutions au Soudan et en Algérie arrivent à un moment crucial. Des millions ont manifesté et fait grève ces derniers mois, renversant des dictateurs en place depuis des décennies, mais les revendications pour une vraie démocratie et la justice sociale sont encore loin d’être satisfaites, car les appareils militaire st de sécurité des anciens régimes tentent de conserver leur pouvoir politique.

La question de la solidarité avec nos sœurs et nos frères qui risquent tout pour la paix, la liberté, la justice sociale et la démocratie ne saurait être une question abstraite. Les gouvernements de par le monde, eux, ont renforcé la capacité répressive de ces régimes, en leur fournissant des armes et du matériel militaire et de sécurité, et en coopérant autour du «contre-terrorisme» et des contrôles aux frontières.

Lors de la journée internationale des travailleurs cette année (1er mai) on a vu la police à Alger tirer avec des gaz lacrymogènes sur les manifestants. Au Soudan à présent, le général Mohamed Dagalo, à la tête de la junte militaire, chef de la tristement célèbre milice des «Forces de Soutien Rapide», a déclaré que les milliers de manifestants pacifiques, dont ceux des syndicats indépendants affiliés à l’Association Professionnelle Soudanaise, causent le «chaos» et ne sauraient être plus longtemps tolérés.

Les organisations de la classe ouvrière ripostent. En Algérie, des fédérations syndicales indépendantes ont lancé un appel à la grève générale pour le premier jour du Ramadan (7 mai). Au Soudan, les dockers et les travailleurs de Port-Soudan, les médecins et d’autres secteurs ont rejoint les manifestants et affirmé leur soutien à la révolution.

Nous avons besoin d’aide. Rejoignez-nous pour :

  • affirmer notre soutien aux syndicalistes d’Algérie et du Soudan qui se mobilisent en soutien au soulèvement populaire par des grèves de masse, des protestations et des sit-ins, et luttent pour constituer des syndicats indépendants, démocratiques, brisant le contrôle des partisans du régime sur les organisations syndicales ou professionnelles.

  • appeler le mouvement syndical du monde entier à l’action en solidarité avec les sit-ins, les manifestations et les grèves au Soudan et en Algérie.

  • combattre les accords militaires et de coopération sécuritaire avec les anciens régimes (et tout groupes responsables de violation des droits humains) ; exiger de nos gouvernements l’arrêt des envois d’armes et d’équipement pour la répression.

  • affirmer la solidarité avec le combat pour imposer une pleine démocratie en Algérie et au Soudan, en rupture avec toute forme de régime militaire.

Les signataires initiaux comprennent :

Vidal Aragonés, Member of the Catalan Parliament, Catalonia

Safak Ayhan (Teachers’ union Egitim Sen Bursa/Yenisehir branch), Turkey

Patrick Bond, Distinguished Professor of Political Economy, University of the Witwatersrand, Johannesburg, South Africa

Richard Boyd Barrett, People Before Profit TD (Member of the Dail), Ireland

Christine Buchholz, Member of the Bundestag, Die Linke, Germany

Maria Carvalho Dantas, member of the Spanish Congress (MP)

Gerry Carroll People Before Profit MLA (Member of the Legislative Assembly) Belfast, Ireland

Petros Constantinou, councilor, City of Athens, Greece

Merve Diltemiz (Peace academic purged by state of decree, the teachers’ union Egitim Sen, Ankara University), Turkey

Yang Dong-gyu, Vice-President of the KCTU, Korean Confederation of Trade Unions, South Korea

Carolyn Egan, president of the United Steelworkers Toronto Area Council, Canada

Arghyri Erotokritou, GC member, Federation of Hospital Workers Unions (POEDIN), Greece

Oihana Etxebarrieta, Member of the Basque Parliament for EH Bildu

Sara Vilà Galán, member of the Spanish Senate

Panos Garganas, editor, Workers Solidarity, Greece

Orestis Ilias, councilor, Vrilissia municipality, Greece

Kim Jong-hoon, MP Minjung Party, South Korea

Ronnie Kasrils, former Minister, South African Government

Senol Karakas (Co-chair for DSIP, the Revolutionary Socialist Workers Party)

Costas Katarahias, chair Hospital workers union, Ag. Savvas cancer

hospital, Athens, Greece

Alex Kenny, National Executive Member, NEU, UK

Gino Kenny People Before Profit TD, Ireland

Ferda Keskin (Peace academic, Sosyal-Is union, Bilgi University Istanbul)

Zanetta Lysikatou, GC member, Federation of Hospital Doctors Unions (OENGE), Greece

Cllr Tina MacVeigh, People Before Profit, Dublin City Council, Ireland

Costas Mantaios, chair SFEA (Association of prisoners and exiles during the Junta 1967-1974), Greece

Cllr Eamonn McCann, People Before Profit, Derry , author and journalist, Ireland

Rasigan Maharajh, PhD. Professor Extraordinary: Centre for Research on Evaluation, Science and Technology, Stellenbosch University, South Africa

Oskar Matute, MP in the Spanish congress for EH Bildu

John Molyneux, Editor Irish Marxist Review

Yildiz Onen (“No to racism – we are all refugees” campaign), Turkey

Cagla Oflas (Anticapitalists platform), Turkey

Meltem Oral (Co-chair for DSIP, the Revolutionary Socialist Workers Party), Turkey

Can Irmak Ozinanir (Peace academic purged by state of decree, the teachers’ union Egitim Sen, Ankara University)

Prokopis Papastratis, professor, History dept, Panteion University, Athens, Greece

Katerina Patrikiou, councilor, Petroupoli municipality, Greece

Eleni Portaliou, professor, School of Architecture, National Technical University, Athens, Greece

Serafeim Rizos, councilor, Chania municipality, Greece

Sid Ryan, past president of the Ontario Federation of Labour

Sadik Sahin (Teachers’ union Egitim Sen Istanbul branch), Turkey

Nita Sanghera, UCU Vice-President, UK

Han Sang-gyun, Former President of the KCTU, Korean Confederation of Trade Unions, South Korea

Woo Seok-kyun, Co-representative of Korean Federation of Medical Activist Groups for Health Rights, South Korea

Brid Smith People Before Profit TD, Ireland

Vasilis Sylaidis, EC member, Athens Labour Centre, Greece

Ozan Tekin (Editor for Marksist.org daily website), Turkey

Katerina Thoidou, councilor, Nikaia municipality, Greece

Kiri Tunks, Joint President, NEU, UK

Baha Uzbilek (Health workers’ union SES, Izmir branch), Turkey

Prof. Salim Vally, Faculty of Education, University of Johannesburg, Director: Centre for Education Rights & Transformation (CERT), South Africa

Paru aussi sur : https://menasolidaritynetwork.com/algeriasudanletter/

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Algérie, Libertés démocratiques, Mouvement ouvrier, Répression, Soudan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Lettre ouverte internationale de solidarité avec le Soudan et l’Algérie

  1. Ping : Soudan, Algérie : les nervis des appareils d’État ont commencé à frapper. | Arguments pour la lutte sociale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.