Ceci n’est pas une Assemblée nationale : Tous ensemble contre l’Élysée !

S’agit-il d’une Assemblée nationale ?

La chose élue ce dimanche l’a été avec un taux de participation de 42,6% des inscrits (sachant qu’environ 14% des Français ne sont pas inscrits sur les listes électorales), votants parmi lesquels 10% ont glissé un bulletin blanc ou nul. Exemple, le département de la Creuse où se trouve l’usine menacée de liquidation GM&S, traditionnellement socialiste : abstention à 51,64% et 17,20% de blancs et nuls pour le second tour Macron/LR.

S’agit-il d’une Assemblée nationale ?

Selon les chiffres de ce lundi matin, elle est dominée par 308 députés LREM et 42 Modem, soit un assortiment d’un quart de politiciens anciens et implantés en charge du management participatif de trois quarts de chefs d’entreprises, agents de com’, contractuels de luxe, professions libérales jusqu’à une astrologue incluse, formant une clientèle qui doit tout au président, qui attend maintenant prébendes et reconnaissance au moment précis où la «moralisation de la vie politique» est officiellement mise à l’ordre du jour.

S’agit-il d’une Assemblée nationale ?

Outre cette «moralisation», rebaptisée «restauration de la confiance dans la vie démocratique» (sic), la première chose demandée à ces députés est de voter, dans la semaine du 24 au 28 juillet, une loi habilitant le gouvernement à faire lui-même la loi en matière sociale. Les ordonnances annoncées, plafonnant les peines prud’homales infligées aux patrons délinquants, fusionnant les instances de représentation des salariés dans les entreprises, et surtout permettant aux entreprises de «négocier» (guillemets de rigueur) sur les salaires, boite par boite, en passant par dessus la loi, le code du travail et les conventions collectives, aussi bien que par dessus les contrats de travail de chaque salarié, devraient être adoptées en conseil des ministres le 20 septembre.

Minoritaire, clientélaire, appelée à commencer sa mandature par une renonciation à légiférer au profit de l’exécutif: ceci n’est pas une Assemblée nationale !

Sa posture «hors sol» par rapport au pays pose, d’ores et déjà, problème aux barons macroniens. Ne nous y trompons pas : si l’on peut se satisfaire de l’élection d’un certain nombre de députés d’opposition, ce n’est pas la tribune de tel ou tel ténor qui changera la nature de cette Assemblée. Elle ne fera pas écran pour l’exécutif décidé à casser le code du travail, étatiser la Sécu et réduire fortement la masse salariale des fonctions publiques dans le premier semestre de son exercice du pouvoir.

A l’issue de ce second tour des législatives, la question politique centrale est donc celle de la transformation de la résistance sociale par la centralisation et la généralisation. Les confédérations n’ont rien à attendre des concertations au sommet. Ne faut-il pas préparer l’action concentrée, tous ensemble ? Ne faut-il pas envisager d’aller tous ensemble sur l’Élysée, le 20 septembre ?

Le 19-06-2017.

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Editorial, France. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.