Au moment précis où Valls est menacé de ne pas être au second tout de la primaire du PS, le dernier rempart de l’ordre monte au créneau pour le sauver : Mélenchon.

J.L. Mélenchon appelle à « ne pas aller à la primaire du PS ». J.L. Mélenchon protège Manuel Valls après avoir appelé Hollande à se présenter, et avec l’espoir de voir Macron rafler la mise pour se partager les dépouilles, achevant ainsi le sale travail du gouvernement Hollande-Valls.

Si J.L. Mélenchon voulait gagner contre Fillon, Le Pen et Macron, il appellerait à battre Valls à la primaire du PS et proposerait l’unité au vainqueur. Que toutes celles et ceux qui envisagent de voter J.L. Mélenchon au premier tour de la présidentielle parce que, eux, ils veulent réellement gagner contre le capital, la droite et le patronat, désobéissent à toutes les injonctions des tenants de l’ordre établi et aillent voter à la primaire du PS, pour l’abrogation de la loi El Khomri et le dernier règlement de comptes avec M. Valls.

Insoumis, c’est le moment de montrer que vous l’êtes réellement : comportez-vous enfin en insoumis et affrontez l’ordre établi !

Pendant ce temps là …

La presse nous apprend que lundi soir, lors de son meeting de Quimper, Macron a fait applaudir par son public deux personnalités importantes de la « Hollandie », absentes du meeting : Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense et président de la région Bretagne, et Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture. Ceci résonne en écho aux nombreux signaux distillés par médias interposés par Ségolène Royal depuis près de deux semaines ne dissimulant nullement son choix pour « Emmanuel ». Ainsi, avant même le 1er tour de la primaire du PS, avant même la défaite de Valls, des secteurs significatifs de la droite socialiste, de G. Collomb et ses amis parlementaires et barons régionaux, à Ségolène Royal, sont d’ores et déjà disposés à piétiner le choix des électeurs de la primaire du PS.

Raison de plus pour ces derniers d’aller manifester massivement leur choix dimanche prochain en votant contre Valls, la loi Travail et l’état d’urgence !

Le 17-01-2017.