Il faut de la transparence.

Dernière minute 12 septembre : l’opération « VIGI » n’a finalement pas eu lieu. L’affaire a évidemment été tranchée au niveau confédéral. Tant mieux. Reste à faire toute la clarté.

Un syndicat de policiers dénommé VIGI (abréviation de Vigilance ? Vigie ? Vigilantes ?) a annoncé avoir l’intention de manifester contre les ordonnances Macron demain mardi 12 septembre, mais en restant des policiers qui, installés dans le carré de tête, disent vouloir assurer la protection des manifestants contre tout « casseur ». Cette annonce, sur les réseaux sociaux, fonctionne comme une provocation.

Ce syndicat est issu de la crise de la Fédération CGT Police qui a adopté ce nouveau sigle en juin après une scission avec le syndicat de la préfecture (SGPPP), celui des personnels administratifs et techniques, soutenu lui par plusieurs instances CGT parisiennes dont l’UD75 (cf. lettre de soutien de ces dernières au SG du SGPP adressée à P. Martinez le 30 mai 2016). Le responsable de VIGI, Alexandre Langlois est connu pour quelques assez bonnes interviews en 2016 sur les consignes données par M. Cazeneuve et la préfecture de police afin de casser les manifestations et utiliser les casseurs. Mais il l’est aussi pour s’être fait longuement interviewer par Alain Soral, le « national-socialiste français », touriste récent en Corée du Nord, sur son site. Et pour avoir appelé à participer à la provocation organisée sur le thème «halte à la haine anti-flic » par Alliance le 18 mai 2016 place de la République. Ce rassemblement se termina par une séance de selfies de nombreux présents avec Marine Le Pen et Gilbert Collard … Aux dires de ses adversaires syndicaux, des membres du FN le soutiennent, y compris dans le syndicat – mais nous n’avons aucune preuve de ce fait, qu’il dément notoirement. Il était candidat de la France insoumise aux législatives en juin dernier, dans les Yvelines, mais s’est très peu rendu sur les lieux de sa campagne.

Tous ces faits mis bout à bout posent question. Nous ne nous permettrons pas d’en tirer des conclusions. Mais, au moment où l’organisation appelée VIGI, qui ne met guère l’accent sur son affiliation confédérale, ni dans son visuel, ni dans ses revendications, annonce, par la voix d’Alexandre Langlois sur la chaîne poutinienne Sputnik, qu’elle va venir à la manifestation parisienne demain afin « de prendre la tête du cortège qui défilera ce jour là' », selon les termes de Sputnik, et compte tenu de ce contexte où il est question de FI, de FN, de Soral, de Dieudonné, de Sputnik …, contexte que ni Philippe Martinez, ni Jean-Luc Mélenchon, ne peuvent ignorer, il est temps et plus que temps de dire : lumière ! Transparence ! Tout sur la table ! Et vite avant un dérapage …

En espérant ne pas avoir été des Cassandre.

La rédaction, le 11-09-2017.

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans France, Mouvement ouvrier, Syndicalisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.