Nous continuons à redécouvrir l’histoire réelle, grâce à des camarades ukrainiens – Vladislav Starodubtsev, Andreî Sborov, Guennadi Efimenko …

Le document ci-joint a pour titre : червоний прапор; chervony prapor, drapeau rouge – organe du Parti communiste ukrainien (indépendantiste, dit « oukapiste »). Il date de décembre 1919. Sa manchette : хай живе союз радянських соціалістичних республік, khay zhyve soyuz radyansʹkykh sotsialistychnykh respublik, vive l’union des républiques socialistes soviétiques !

Le sigle « URSS » était revendiqué par les révolutionnaires indépendantistes ukrainiens dès 1919. A cette date, Lénine n’était pas de cet avis : n’avait-il pas imposé une direction non-ukrainienne (Rakovsky, pas russe non plus mais entouré de commissaires russes) aux soviets d’Ukraine ? Un document d’archive – la note marginale « Ha !Ha! » de sa part, sur un article du bolchevik Zatonsky disant que l’Etat à construire devait être une union de républiques souveraines et non une république fédérative « russe » ou « de Russie », le confirme.

Il n’a repris le sigle « URSS » que fin 1922, pour entamer sa lutte contre Staline, entre deux attaques cérébrales. Il n’est pas exagéré de dire que l’existence de l’Ukraine, sa révolution propre, la lutte des différents courants militants pour cette révolution, a imposé le terme d’ « URSS » puisque Lénine le reprend tardivement lorsqu’il réalise que Staline, la bureaucratie, et le chauvinisme grand-russe, sont en train d’annihiler ce qui reste de la révolution.

Ne dites pas à Poutine que si Lénine n’a pas inventé l’Ukraine, c’est encore pire : l’Ukraine a inventé l’URSS ! (laquelle a pris, bien entendu, une toute autre signification, celle de la prison des peuples).