Benjamin Stora a fait connaître le décès de Gilbert Meynier, d’un cancer, survenu début décembre 2017.

Comment définir Gilbert Meynier ? Historien du FLN, militant de l’UNEF du début des années soixante, philologue, arabisant, hellénisant, latinisant, lyonnais, humaniste, militant de la Cimade, bonne fourchette, bon compagnon, bon interlocuteur, bon convive, héritier laïque d’Augustin d’Hippone, ami de l’Algérie, ou plus exactement du peuple algérien, honnête homme.

Gilbert Meynier suivait nos publications depuis la Lettre de Liaisons qu’il lui arrivait, de sa propre initiative, de soutenir par une contribution financière et un petit mot amical d’encouragement et d’incitation à la discussion.

Le XX° siècle ne nous a pas seulement légué ses barbaries, mais aussi ce type humain civilisé et démocratiquement noble, donnant courage pour continuer.