Enfin la confédération FO, par un communiqué en date du 9 septembre, « apporte son soutien aux travailleurs biélorusses ». Il fut un temps où les prises de position de FO en soutien aux travailleurs et syndicalistes des pays de l’Est ne tardaient pas trois semaines sur celles de la CGT. Mieux vaut tard que jamais …