Les élections britanniques dans une ère de révolution et de résistance, par Roger Silverman

Le résultat de l’élection en Grande-Bretagne devrait être sans surprise. Après tout, le parti travailliste présente le programme le plus radical depuis 1945, comprenant une révolution industrielle verte, un objectif zéro émission d’ici 2030, une semaine de travail de 4 jours d’ici 10 ans, un salaire minimum de 10 Livres de l’heure, une renationalisation de l’électricité, du gaz, de l’eau, des chemins de fer et des postes, la gratuité du haut débit, des médicaments, de l’éducation tout au long du cursus, des prestations sociales, la fin des frais de scolarité universitaire, un droit universel garanti à la justice etc…

Et que proposent les conservateurs ? Brexit, Brexit, et encore Brexit, une poursuite des contrats zéro-heure, de la malnutrition et de la précarité du logement. Et comme premier ministre, un pantin de milliardaires, suffisant, vaniteux , incompétent, arrogant et raciste.

Et cependant, le monde est devenu si incroyablement volatile que même le résultat des élections législatives dans une semaine est complètement imprévisible. Donc, je repousserai mes prévisions au 13 Décembre au matin. Cependant plusieurs points semblent évidents.

Pas un autre 1983

D’abord, malgré la propagande malfaisante des médias conservateurs, ce ne sera pas un retour de 1983, lorsque le parti travailliste a connu son score le plus bas depuis des décennies. Son score s’est effondré, alors, parce que le SDP, nouvellement formé, allié avec les libéraux, avait torpillé une grande partie du vote travailliste.

Cette fois-ci, il est peu probable que leurs successeurs, les libéraux-démocrates, fassent un score spectaculaire, et la plus grande partie des votes obtenus émanera des conservateurs purs et durs.

Contrairement aux autres partis, les travaillistes ont des milliers de militants dynamiques qui font du porte à porte tous les jours. 4 millions de nouveaux électeurs se sont inscrits sur les listes depuis que la date du scrutin est connue ; 2/3 de ces jeunes voteront vraisemblablement travaillistes.

Ni 97

Ensuite, malgré les espoirs des activistes travaillistes, ce ne sera pas un autre 97, lorsque la clique de l’aile droite de Blair , du «  New Labour », s’est emparée du pouvoir. Ce régime a profité de généreuses donations des grands milieux d’affaires et d’un soutien de l’empereur de la presse, Rupert Murdoch.

Cette fois-ci , au contraire, la classe dirigeante est prête à tout pour éviter à tout prix un gouvernement Corbyn. Elle s’est lancée dans un déluge sans précédent de calomnies contre lui, osant même taxer ce militant anti-raciste de longue date, d’anti-sémite.

Si des générations de bureaucrates travaillistes corrompus n’avaient pas déjà laminé l’ancrage solide du parti travailliste sur l’Écosse, alors une victoire travailliste pourrait bien être à portée de main maintenant.

Mais pour l’heure, le SNP ( parti nationaliste écossais ) est aux manettes. Alors qu’est-ce que cela nous laisse ?

Les conservateurs

Les conservateurs pourraient remporter la majorité. Dans ce cas, les effets combinés d’un Brexit dur, d’une nouvelle récession de type 2008 et de lois répressives conservatrices , alimenteront une telle grogne que nous assisterons à une explosion de révolte qui pourrait bien renverser un gouvernement à majorité conservatrice.

Les travaillistes

Si, envers et contre tout, les travaillistes parviennent à former le prochain gouvernement, ils devront très probablement dépendre du soutien conditionnel d’alliés peu fiables ( libéraux démocrates et SNP) . Même si c’est le cas, la formation d’un gouvernement travailliste sur un programme de gauche motivera et galvanisera la classe ouvrière , ce qui mènera à une nouvelle ère.

Parlement sans majorité

Peut-être le scénario le plus vraisemblable serait encore un parlement sans majorité, sans aucun parti qui obtiendrait une majorité, comme durant 7 des 9 dernières années : 2010-2015 et 2017-19.

C’est presque sans précédent pour la Grande-Bretagne avec son système traditionnellement bi-partiste. Cela signifierait une prolongation de l’impasse du capitalisme britannique, avec en perspective encore une autre élection dans 2 ou 3 ans, c’est-à-dire la 5ème en 12 ou 13 ans ( et la 4ème après que l’acte sur le parlement à durée déterminée soit passé, celui-là même qui était supposé garantir la stabilité).

Quelque soit le résultat de cette élection, de toute façon, se profilent à l’horizon des années de crispation, de crise et d’instabilité qui plongeront rapidement la Grande-Bretagne dans la tourmente à laquelle sont en proie au moins 30 pays du reste du monde, de l’Europe à l’Afrique, au Moyen-Orient et à l’Amérique latine. Elle ne peut plus résister à la vague de révolution et de résistance qui déferle sur le monde.

Roger Silverman, Londres.

Traduction par Flo M.

Nota : Roger Silverman est membre du Parti travailliste, il est aussi un des animateurs du WIN (Workers International Network)

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Grande-Bretagne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les élections britanniques dans une ère de révolution et de résistance, par Roger Silverman

  1. Ping : A propos de la « réunion » de l’OTAN et du « sommet » de Paris sur l’Ukraine. | Arguments pour la lutte sociale

  2. Ping : Commentaires supplémentaires sur les élections britanniques | Arguments pour la lutte sociale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.