Tract d’APLS sur le 17 novembre et la question des taxes pétrolières et autres.

Le tract au format PDF

OUI le servage imposé par la taxation des travailleurs ne pouvant se passer de l’automobile est inadmissible. Ce ne sont pas eux les coupables du réchauffement climatique !

Trop de taxes ?

  • ABOLITION de la TIPP (Taxes Intérieure sur les Produits Pétroliers), comme d’ailleurs des impôts indirects, ces gabelles modernes : la justice c’est l‘ABOLITION de la TVA, et c’est l’ABOLITION des péages autoroutiers, et donc un impôt progressif sur le revenu et sur le capital !

Montée de la misère ?

  • HAUSSE MASSIVE des salaires – nets comme bruts ! -, retraites, pensions et minima sociaux !

Vraie lutte contre le réchauffement ?

  • NATIONALISATION de Total, Shell et autres, pour sortir du pétrole au plus vite sans que ce soit le travailleur et le citoyen de base qui trinquent !

Vraie lutte contre le réchauffement et réponse aux vrais besoins sociaux sur tout le territoire ?

  • RETOUR A LA PROXIMITE DES SERVICES PUBLICS. La « dématérialisation » ça suffit ! Des écoles, des logements sociaux, des postes, des hôpitaux et centres de soin, des transports, des gares avec des guichets, DE PROXIMITE !

TOUT CELA DEVRAIT ALLER DE SOI SI NOS GOUVERNANTS GOUVERNAIENT POUR LES BESOINS SOCIAUX !

 C’est donc la question du POUVOIR dans le PAYS qui est POSÉE.

 C’est pour cela que le BLOCAGE EFFICACE qui s’impose, c’est le TOUS ENSEMBLE de ceux qui produisent les richesses : la GRÈVE, la vraie grève et pas la simple « journée d’action », la grève qui réunit les gens en arrêtant la production et les transports.

La GRÈVE GENERALE peut ouvrir la question du POUVOIR à l’échelle du PAYS.

Mais il ne faut pas se raconter des histoires : même si tel ou tel petit patron peut comprendre cela, la grève ne peut pas plaire au patronat dans son ensemble, ni aux partis et organisations qui défendent ses intérêts, qu’ils soient « libéraux » et « européens » ou « souverainistes » et « nationaux ». Tous ces partis qui ont dit soutenir les « blocages » du 17 novembre en évitant soigneusement d’afficher ne serait-ce que la revendication d’abolition de la TIPP !

La GRÈVE, la vraie, la générale, ce sera aussi contre eux. Or c’est elle qui peut battre Macron, stopper le quinquennat, ouvrir la voie à la démocratie.

Voila le débat nécessaire et utile en ce jour. Les auteurs de ce tract animent le blog aplutsoc.org. Ils proposent aux bloqueurs qui veulent sincèrement stopper la spirale de la misère, comme aux syndicalistes qui veulent vraiment gagner, de s’associer, de former une vraie force politique pour GAGNER.

Le 13-11-2018.

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Editorial, France, Gilets jaunes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tract d’APLS sur le 17 novembre et la question des taxes pétrolières et autres.

  1. Ping : Lutte des classes en France : bilan d’étape sur la crise des gilets jaunes (16-12-2018). | Arguments pour la lutte sociale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.